Abdoulaye Anne

Université de Laval

Abdoulaye Anne est professeur en administration et politiques de l’éducation et directeur du département de fondements et pratiques de la faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval. Diplômé du programme interdisciplinaire de doctorat en sciences humaines appliquées de l’Université de Montréal, ses recherches en enseignement supérieur portent entre autres sur les politiques régissant le secteur, sur son internationalisation, sur la gestion de la diversification croissante de son public et enfin sur l’université en Afrique.

Alexandre Beaupré-Lavallée

Université de Montréal

Alexandre Beaupré-Lavallée est professeur adjoint en administration de l’enseignement supérieur au Département d’administration et fondements de l’éducation de l’Université de Montréal depuis 2013. Il est titulaire d’un doctorat en administration de l’éducation, et ses recherches portent sur la gouvernance des établissements postsecondaires, sur l’administration des universités et sur les affaires étudiantes.

Olivier Bégin-Caouette

Université de Montréal

Olivier Bégin-Caouette est professeur adjoint en enseignement supérieur comparé au Département d’administration et fondements de l’éducation de l’Université de Montréal. Détenteur d’un doctorat en enseignement supérieur de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario (OISE), à l’Université de Toronto, il a complété un postdoctorat et demeure membre associé du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST). Ses recherches portent sur les interactions entre les structures politico-économiques et les systèmes d'enseignement supérieur, la production de recherche universitaire, l'internationalisation des cégeps, de même que sur les parcours au postsecondaire des étudiants ayant fréquenté une école alternative.

Sébastien Béland

Université de Montréal

Sébastien Béland est professeur adjoint au Département d’administration et fondements de l’éducation de l’Université de Montréal. Ses intérêts de recherche suivent trois axes : la mesure dans le domaine de l’éducation, le plagiat à l’université et l’évaluation des apprentissages dans les programmes d’études en art, au niveau postsecondaire.

Jean Bernatchez

Université du Québec à Rimouski

Jean Bernatchez est professeur-chercheur à l'Université du Québec à Rimouski, au campus de Lévis. Il est politologue et détient un doctorat en administration et politique scolaires de l'Université Laval. Il possède une expérience de 25 ans en gestion de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il enseigne dans le contexte du DESS en administration scolaire et de la maîtrise en sciences de l'éducation. Il est membre du Comité d'agrément des programmes de formation à l'enseignement (CAPFE).

Pier-André Bouchard St-Amant

École nationale d'administration publique

Pier-André Bouchard St-Amant est professeur agrégé à l’École nationale d’administation publique depuis 2018 et chercheur au Centre interuniversitaire pour l’analyse des organisations. Titulaire d’un doctorat en économie de l'Université Queen’s, il s’intéresse à la taxation, au financement de l'enseignement supérieur et aux mathématiques appliquées.

Pierre Canisius Kamanzi

Université de Montréal

Pierre Canisius Kamanzi est professeur agrégé au Département d’administration et fondements de l’éducation de l’Université de Montréal et chercheur régulier au Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST). Ses recherches portent principalement sur les inégalités en éducation, plus particulièrement sur les parcours scolaires vers et dans l’enseignement supérieur. Présentement, il s’intéresse à l’influence des politiques publiques, l’accès et la persévérance aux études.

David D'Arrisso

Université de Montréal

David D’Arrisso est directeur du Département d’administration et fondements de l’éducation de l’Université de Montréal. D’abord comme étudiant, puis comme professionnel, et aujourd’hui comme professeur-chercheur, il s’est toujours intéressé aux mécanismes d’évaluation et de gestion des programmes de formation dans l’enseignement supérieur. Ses intérêts de recherche portent plus spécifiquement sur l’évolution de la formation professionnelle universitaire, plus particulièrement celle destinée aux personnels de l’éducation, et aux pressions institutionnelles variées qui sont posées sur ces dernières.

Vijonet Déméro

Université INUFOCAD

Vijonet Déméro est professeur et recteur de l’Institut Universitaire de Formation des Cadres (INUFOCAD). Il a 17 années d’expérience en gestion de l’enseignement supérieur et de la formation à distance. Il détient un doctorat en leadership éducationnel de l’University of the Virgin Islands. Il est membre de la boutique des sciences de l’INUFOCAD et LANGSE de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH). Ses intérêts de recherche comprennent le leadership, la gestion universitaire, la cognition, l’apprentissage, la créativité et l’innovation.

Nicole Lacasse

Université de Laval

Biographie à venir.

Francisco Loiola

Université de Montréal

Francisco Loiola est professeur titulaire au Département de psychopédagogie de l'Université de Montréal. Il est chercheur au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante, et depuis 2003, il est responsable, à l’Université de Montréal, d’un séminaire multidisciplinaire à l’intention des professeurs et des étudiants de troisième cycle qui souhaitent se préparer à la formation universitaire. Ses intérêts de recherche comprennent la pédagogie universitaire, l’appartenance disciplinaire et le raisonnement pédagogique, les stratégies sociocognitives pour le transfert des connaissances en enseignement supérieur et les dispositifs de développement professionnel en contexte.

Marie-Josée Goulet

Université du Québec en Outaouais

Marie-Josée Goulet est professeure agrégée à l’Université du Québec en Outaouais. Elle détient un doctorat en linguistique (U. Laval) et a également étudié en pédagogie universitaire numérique (UQÀM). Elle s’intéresse aux pratiques innovantes et aux technologies en enseignement supérieur, et plus particulièrement aux impacts positifs qu’elles peuvent apporter. Elle mène actuellement des travaux de recherche sur la rétroaction fournie aux étudiants dans un contexte de formation hybride à l’université.

François Guillemette

Université du Québec à Trois-Rivières

François Guillemette est professeur titulaire au département de sciences de l’éducation et professeur associé au département de lettres et communication de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il est détenteur d’un doctorat (Ph.D.) en éducation de l’Université du Québec et d’un doctorat (Ph.D.) en théologie de l’Université Laval. Il est directeur de l’Observatoire de la pédagogie en enseignement supérieur, responsable du Programme d’Accompagnement Pédagogique des nouveaux enseignants, responsable du projet de mentorat pédagogique interdisciplinaire à l’UQTR. Il est rédacteur en chef de la revue Enjeux et société. Depuis 2011, il est conseiller, chargé de cours et formateur en pédagogie de l’enseignement supérieur à l’UQTR, à l’Université de l’Ontario français, à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, à la Faculté de médecine de l’Université Cady Ayed de Marrakech, à l’Université Laval, à l’Académie de gestion policière d’Haïti et à l’Institut national supérieur de formation des sages-femmes d’Haïti. Il a reçu le prix d’excellence de l’Université du Québec « Leadership en enseignement » en 2017.

Alain Huot

Université du Québec à Trois-Rivières

Alain Huot (Ph. D. UQAM) est professeur en administration de l’éducation à l’UQTR. Il intervient en enseignement supérieur depuis plus de 20 ans. Ses intérêts multiples portent sur les l’innovation pédagogique, les processus d’accompagnement, les technologies et le numérique, l'efficacité et l'efficience tant stratégiques qu’opérationnelles de même que la transdisciplinarité en santé-enseignement-gestion. Les rapports humains/organisationnels sont au cœur de ses actions. Il est chercheur au Lab e3c, au GRIDE, au Réverbère ainsi qu'au CRIFPE. Il agit également à titre de président du GRIIP et de l’ADERAE.

Catherine Larouche

Université du Québec à Chicoutimi

Catherine Larouche est professeure en administration scolaire et responsable des DESS et programmes courts en éducation à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Avocate, elle est titulaire d’une maîtrise en gestion des organisations (UQAC)  et d’un doctorat en administration et évaluation en éducation (ULaval). Elle est coresponsable de la Communauté de recherche et d’entraide en éducation (CREÉ), chercheure régulière au Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES), membre du Groupe de recherche interrégional sur l'organisation du travail des directions d'établissement d'enseignement (GRIDE) et membre chercheur du réseau PERISCOPE. Elle est codirectrice et coéditrice de la revue Enseignement et Recherche en Administration de l’Éducation. Ses intérêts de recherche concernent le droit de l’éducation, la gouvernance et la planification des systèmes éducatifs, et particulièrement l’enseignement supérieur.

Jason Luckerhoff

Université du Québec à Trois-Rivières

Jason Luckerhoff est formé en communication (B.A. M.A. Ph.D.), en administration publique (DESS), en droit (programme court) et en stratégie (formations pour gestionnaires). Il est professeur titulaire en communication et culture à l'Université du Québec à Trois-Rivières, fondateur de la revue Approches inductives et de la revue Enjeux et société, fondateur et directeur de la Collection Culture et publics aux Presses de l'Université du Québec et président du comité consultatif de la Coalition Publi.ca. Jason Luckerhoff a participé à la création de l’Université de l’Ontario français comme consultant au sein du Conseil de planification pour une université de langue française en Ontario (2017) et à titre de premier vice-recteur chargé du développement des programmes et des savoirs à l’Université de l’Ontario français et de membre du Conseil de Gouvernance (2019-2020).

Marie-Odile Magnan

Université de Montréal

Marie-Odile Magnan est sociologue de l’éducation et professeure agrégée au Département d’administration et de fondements de l’éducation de l’Université de Montréal. Elle est chercheure au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante, à l’Observatoire sur la formation à la diversité et l’équité et à la Chaire-réseau de recherche sur la jeunesse du Québec FRQSC. Elle mène des travaux sur plusieurs thématiques liées à l’inclusion en éducation en contexte de diversité ethnoculturelle. Ses projets actuels portent sur les parcours universitaires des jeunes issus de groupes minoritaires et racisés ainsi que sur les pratiques d’inclusion du personnel dans les institutions éducatives.

Martin Maltais

Université du Québec à Rimouski

Martin Maltais est professeur en financement et politiques d’éducation au campus de Lévis de l’UQAR. Il est un acteur clef de l’aménagement des politiques d’enseignement supérieur et du numérique au Québec. Il est l’auteur de plusieurs documents et de nombreuses communications concernant les politiques et le financement de l’éducation ainsi que la formation à distance.

Florent Michelot

Université de Moncton

Titulaire d’un doctorat en éducation (andragogie), Florent Michelot est professeur adjoint à l’Université de Moncton, campus de Shippagan. Ses recherches actuelles portent sur la mobilisation des littératies informationnelles, numériques et médiatiques en contexte éducatif, en lien avec des compétences du 21e siècle telles que la pensée critique et la pensée créative. Il travaille aussi sur l’influence de facteurs personnels sur l’enseignement et les apprentissages en formation à distance (FAD) au postsecondaire.

Cathia Papi

Université TÉLUQ

Cathia Papi est professeure au département Éducation de l’Université TÉLUQ. Sociologue de formation, elle mène des recherches concernant les interactions en ligne, les représentations et usages des technologies numériques dans l’éducation, l’accompagnement et la persévérance en formation à distance. Elle est directrice de l’observatoire du numérique en éducation (ONE) et rédactrice en chef de la revue Médiations et médiatisations et de la partie francophone de International Journal of E-Learning and Distance Education.

Didier Paquelin

Université Laval

Professeur titulaire de la Chaire de leadership en enseignement sur la pédagogie de l’enseignement supérieur. Ses travaux traduisent une posture compréhensive de la complexité des processus d’appropriation des dispositifs numériques pour la formation et l’apprentissage, dans les contextes formels et informels. Il a conduit plusieurs recherches longitudinales au plan national et international sur les impacts des politiques publiques de l’enseignement supérieur sur l’éventuelle transformation des pratiques pédagogiques. Ses recherches abordent l’évolution des pratiques en analysant les interactions entre les paradigmes pédagogiques, les dispositifs numériques et les espaces d’apprentissage formels et informels développant la notion d’écosystème pédagogique. Il est expert auprès du ministère français de l'enseignement supérieur sur les questions de pédagogie et numérique. 

Bruno Poellhuber

Université de Montréal

Professeur titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation et directeur du Centre de pédagogie universitaire (CPU) de l’Université de Montréal, Bruno Poellhuber est chercheur membre du CRIFPE et du Groupe de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des TIC (GRIIPTIC). Ses travaux portent sur l’utilisation des technologies pour l’apprentissage au postsecondaire et chez les adultes, dans des contextes d’enseignement en présentiel et de formation à distance (ex : MOOC). Ses recherches portent plus précisément sur les liens entre encadrement, motivation, engagement et persévérance, le développement et l’adoption d’innovations pédagogiques avec les technologies émergentes (réalité virtuelle, makerspace, etc.), les pratiques pédagogiques actives avec les TIC, dans le contexte des classes d’apprentissage actif et des espaces créatifs. Il est co-auteur du cadre de référence de la compétence numérique (MÉES, 2019).

Denis Savard

Université Laval

Professeur titulaire en évaluation institutionnelle à l’Université Laval, Denis Savard est coresponsable de la Communauté de recherche et d’entraide en éducation (CREÉ), directeur adjoint du Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) et chercheur associé au CRIEVAT. Il a œuvré à différentes instances du système éducatif (écoles secondaires, ministères de l’Éducation, CSE, CEEC, vice-rectorats d’universités). Ses intérêts touchent la performance des systèmes et des établissements ainsi que la qualité des programmes d’études.

Isabelle Savard

Université TÉLUQ

Isabelle Savard est professeure et directrice des programmes en technologie éducative et en formation à distance à l'Université TÉLUQ. Elle possède 25 ans d’expérience en design pédagogique. Elle détient un doctorat en informatique cognitive et un postdoctorat en technologie éducative de la Japan Advanced Institute of Science and Technology. Ses travaux portent notamment sur le design pédagogique, l’innovation technopédagogique, la pédagogie des sciences de la santé, le développement des compétences et la formation à distance.

Marie Thériault

Université de Montréal

Marie (Aurélie) Thériault est linguiste (Ph.D, 2007). Professeure agrégée au Département de psychopédagogie et d’andragogie à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, elle est spécialiste des questions relevant de l'apprentissage des adultes et de leur parcours ethnopédagogique de vie. Elle est chercheuse régulière au CRIFPE et à Réseau DIALOG, réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones. Elle a enseigné en formation générale des adultes 20 ans, à Montréal.

Mathieu Thibault

Université de Montréal

Mathieu Thibault est professeur en didactique des mathématiques du primaire à l'Université du Québec en Outaouais, au campus de Saint-Jérôme. Ses champs de recherche touchent à la didactique des mathématiques, plus particulièrement ce qui concerne la formation des enseignant.e.s au primaire et au secondaire, les notions probabilistes et les outils technologiques. Il s’intéresse aussi plus récemment à la formation (universitaire) à distance.

Michel Umbriaco

Université TÉLUQ

Michel Umbriaco est professeur titulaire de cours gradués en gestion de l’éducation et en développement. Un des fondateurs et depuis plus de quarante-cinq ans associé à l’Université TÉLUQ, à plusieurs titres autant académique qu’administratif. Il est l’auteur de nombreux documents et de nombreuses communications concernant l’éducation, la gestion et le financement des universités.